Xénophobie : comment lutter contre ce fléau ?

Xénophobie : comment lutter contre ce fléau ?

La société est l’endroit par excellence ou l’être humain est amené à tisser des relations avec ses semblables. Il existe au sein de cette communauté plusieurs cultures qui se côtoient ; ce qui fait même l’existence de cette société. Mais au sein d’elle, existent des phénomènes de tous genres qui contribuent à l’évolution de la société au même titre que d’autres qui lui nuisent. Ainsi, il arrive que certaines personnes, pour une raison ou une autre, n’acceptent pas celles qui ne sont pas du même bord (religieux, ethnique, politique, culturel, etc.) qu’elles. De même, il y en a qui présentent un rejet de tout ce qui leur paraît étranger. Il s’agit de la xénophobie. C’est un comportement qui ne cesse de prendre de l’ampleur malgré toutes les campagnes de dénonciations. On parle de comment lutter contre la xénophobie.

Définition de xénophobie

La xénophobie peut être définie comme une hostilité à tout ce qui n’est pas habituel, tout ce qui est étranger et ceci, plus précisément à l’endroit d’un groupe de personnes ou d’individus considéré étranger au sien. D’un point de vue sociologique, c’est un ensemble d’actes et de discours sans raisons valables qui tendent à considérer l’étranger comme un problème. C’est un sentiment motivé par une peur de l’inconnu, une peur de perte de sa propre identité. Elle est déterminée suivant plusieurs critères notamment la nationalité, l’ethnie, la race, l’origine géographique, la culture ou la religion. Cette hostilité peut se manifester par un dénigrement ou un rejet total de la culture du groupe étranger, des agressions physiques ou verbales, etc. Au même titre que les attitudes racistes et discriminatoires, l’attitude xénophobe est une violation aux droits de l’homme et est condamnée par certaines lois nationales et internationales.

Comment lutter efficacement contre la xénophobie ?

Tout comme le racisme, la xénophobie est un fléau contre lequel il faut lutter. Selon la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, tous les êtres humains sont égaux. C’est ce qui motive les luttes contre les attitudes xénophobes car, scientifiquement, des raisons sociales ne peuvent expliquer une différence entre personnes de différentes régions. Ainsi, plusieurs actions sont menées et continuent d’être menées pour enrayer ce phénomène. Cela commence par l’adoption de lois antidiscriminatoires. Il va falloir appliquer les textes des Conventions internationales adoptées pour l’élimination de toutes les formes de discriminations. Les législations visant à sanctionner les auteurs xénophobes ou les campagnes incitant à la discrimination doivent être respectées à la lettre.

Aussi, la formation des agents des services publics sur le sujet est une solution car, ils sont en contact avec bien des personnes de toutes les catégories. Entre autres possibilités, affronter les xénophobes permet de leur montrer les limites de leur pensée. Cela peut être fait à travers des rencontres, des séances d’informations, etc. Selon certaines recommandations, il existe des solutions sociopolitiques. Il faut donc opter pour des dirigeants aux idées progressistes contrairement aux nationalistes extrêmes. L’égalité institutionnelle ainsi que la vulgarisation des lois anti-xénophobes sont des alternatives.


Les commentaires sont clos.